Parc National du Mercantour et vol libre

Julien

Article par Julien Editer l'article
Mis à jour le jeudi 08 août 2013 à 7:47 après-midi
Tags : Mercantour, Parc, règlementation, survol, vol montagne

Comme vous le savez si vous suivez cette discussion, la règlementation du vol libre dans le Parc du Mercantour a fait l'objet d'intenses tractations depuis une loi de 2006 et d'un décret de 2009 sur les Parc Nationaux.

Ce décret prévoit que le vol des aéronefs non motorisés ne soit plus systématiquement interdit à moins de 1000 m/sol dans les zones « coeur » des Parcs, mais que celui-ci soit réglementé.

Nous étions depuis dans l'attente de la publication d'un arrêté du Parc fixant les règles de vol.

En 2009, une règlementation temporaire avait été mise en place : survol autorisé à toute altitude à condition de ne pas décoller ni atterrir dans le Parc, ce qui rendait le cross possible. Cette règlementation provisoire n'est plus applicable, et est remplacée par les dispositions suivantes.

 

------------------------------

Source : ce document FFVL

1/ Vols montagne (décollages ou atterrissages dans le cœur du parc) :[NB: voir les cartes dans l'arrêté ci-dessous]

1.1/ Deux sommets situés dans le cœur du parc sont désormais ouverts à la pratique du vol montagne : le mont Mangiabo et le Claï inférieur.
Des zones de vol autorisées à partir de ces deux sommets sont indiquées dans les annexes de l’arrêté.

1.2/ Une zone d’atterrissage est autorisée au village de Roya en limite de la zone « cœur » avec un décollage recommandé au col du Blainon, situé en « zone optimale d’adhésion ». [NB: la "zone optimale d'adhésion" est autorisée, contrairement à la zone "coeur"]

1.3/ Ces autorisations de pratique portent exclusivement sur la période : 1er août – 15 septembre.

1.4/ Le parc souhaitant suivre l’activité, il est demandé aux pilotes désireux d’utiliser ces nouvelles dispositions d’obtenir une autorisation de décollage et/ou d’atterrissage pour ces trois zones.

La procédure pour obtenir ces autorisations est la suivante (formulation du parc) :

« Chaque pratiquant pourra s'adresser aux responsables des unités territoriales concernées ou au siège. Vos correspondants sont :

- pour tous les sites : Christiane Giordan  <christiane.giordan@mercantour-parcnational.fr> - tel: 04 93 16 78 69
- pour les sites de Claï et du Blainon : secteur Haute-Tinée <hautetinee@mercantour-parcnational.fr> - tel : 04 93 02 42 27
- pour le site Mangiabo : secteur Roya-Bévéra <royabevera@mercantour-parcnational.fr> - tel 04 93 04 67 00

Si certains pratiquants le souhaitent, ils peuvent également demander et retirer l'autorisation dans les autres secteurs du parc (implantations à Barcelonnette, Allos, Entraunes, Saint-Sauveur-sur-Tinée, Saint Martin Vésubie).
Les autorisations seront valables pour toute la période considérée à compter de la date de leur émission.
Pour présenter une demande, nous invitons les pratiquants à respecter un délai suffisant entre la date du contact et la date du premier vol (3 jours ouvrés minimum). L'autorisation obtenue devra être présentée à toute requête d’un des agents assermentés du parc. Ainsi, chaque pratiquant devra la porter sur lui en permanence pendant sa pratique en cœur de parc, et se trouver également en possession d'un justificatif d'identité ».

Ainsi cette autorisation doit être demandée par les pilotes une seule fois auprès du parc et elle pourra ensuite être utilisée pendant toute la période du 1er août au 15 septembre.
De façon à pouvoir suivre en interne au niveau de la fédération la façon dont cette procédure va être utilisée, nous demandons aux pilotes de signaler sur l’adresse rando_parapente@cdvl06.org leur demande d’autorisation au parc.
Cette adresse sera gérée par le responsable de la rando-vol au CDVL06 (Alexandre Dordor).


2/ Survol du cœur (en particulier vols de distance) :

2.1/ En juin 2009 le Parc du Mercantour avait mis en place une réglementation « transitoire » (en attente de la finalisation de la charte) concernant le survol du cœur du parc : autorisation de survol toute l’année, partout et à toute altitude (à condition de ne pas décoller ni atterrir dans le cœur). Cette réglementation « transitoire » est abrogée.

2.2/ Le survol est autorisé au-dessus de 300 m/sol  (sans autorisation à demander au parc) sur les zones de vol autorisées dans les secteurs « mont Mongiabo », « Claï inférieur » et « atterrissage de Roya » du 1er août au 15 septembre. [NB: attention, il ne s'agît que de survol, le décollage et l'atterrissage étant soumis à le demande d'autorisation prévue en 1/]

2.3/ Pour le moment le survol du cœur à moins de 1000 m/sol est interdit partout ailleurs.
Des discussions vont se poursuivre entre la FFVL et les responsables du parc afin de définir une réglementation précise en ce qui concerne le survol du cœur du parc à moins de 1000 m/sol.

------------------------------

 

Voir aussi l'arrêté n°2013-11 du Parc National du Mercantour.

Vous y trouverez les cartes des 3 secteurs concernés par l'autorisation de vol.

Commentaires

Julien a dit le jeudi 08 août 2013 à 7:49 après-midi

Julien

L'article étant volontairement factuel, j'écris quelques commentaires ici :

- Le vol de distance n'est plus possible en pratique :-(

- C'est un premier mais timide frémissement dans l'ouverture du Parc du Mercantour au vol libre :-?

- Les zones de survol autorisé entre 300 et 1000m sont ridicules, elles ne servent qu'à délimiter la zone de vol possible lorsqu'on aura l'autorisation de décollage sur ces zones. C'est du vol montagne certes, mais pas vraiment du vol libre. :-(

- La possibilité de demander une autorisation sur un autre secteur du Parc est encourageante et permettrait d'envisager des vols rando plus intéressants. Ca mériterait d'être essayé pour voir si ça marche en pratique. :-?

- Malheureusement, la période du 1er août au 15 septembre est beaucoup trop restrictive. Dommage pour nos beaux vols d'automne... :-(
Le Parc ne verra sans doute pas beaucoup de fréquentation des parapentistes sur la période, ce qui pourrait être interprété comme un manque d'intérêt de notre part...

- Il est très important de respecter les dispositions prévues ci-dessus, pour montrer que les parapentistes sont des gens responsables, ce qui est indispensables aux négociations futures.

Julien a dit le lundi 06 janvier 2014 à 8:55 après-midi

Julien

Pour info, voici le compte rendu de la dernière réunion entre la FFVL et le PNM qui s'est déroulée le 9/12/2013 :
http://cannesalair.fr/media/files/Releve_decision_reunion_9_12_2013_PNM_FFVL.pdf

 

Please Wait...